Tendances
jeudi 17 mai 2018

Le bureau individuel cède sa place au desk sharing

Repenser l’open space, voilà l’idée du desk sharing, autrement dit « bureau partagé ». Le concept est simple, le salarié n’a plus de bureau attitré et peut s’installer à plusieurs endroits, selon ses besoins et surtout la place disponible.
Partager

Si cette pratique s’est généralisée dans le secteur des start-up « digitalisées », elle commence à conquérir le cœur d’entreprises plus traditionnelles comme Axa, Bouygues Télécom, Sanofi ou encore Carrefour. Les principales raisons ? Baisse des coûts immobiliers et amélioration de l’esprit d’équipe.

Du côté des salariés, la liberté de changer de lieu de travail, de casser la routine et de travailler dans un espace partagé avec des collègues présente des inconvénients. Le bruit nuit à la concentration et le mouvement d’un poste à l’autre n’est pas sans conséquences sur la productivité. À cela les créateurs de mobilier répondent présent. Ils proposent des solutions efficaces pour faciliter l’appropriation du poste de travail et réduire les nuisances sonores : cloisons acoustiques, tables réglables, mobilité du mobilier, armoires individuelles et aménagement d’espaces de détente.

© Materic
© Materic
© Materic
© Materic
Partager

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs en savoir plus

Accepter