La profession d’architecte au niveau européen

À travers cet article, nous vous proposons l'essentiel des chiffres de la profession d'architecte en 4 points clés : démographies des architectes, modes d'exercices, activités, et revenus.

 

La population ordinale


La France compte 29 034 architectes et agréés en architecture inscrits au tableau de l’Ordre fin 2019. 1200 diplômés HMONP sortent environ chaque année des écoles d’architecture et environ 18 000 étudiants y sont inscrits.

1217 nouveaux architectes se sont inscrits à l'Ordre en 2019. Les nombres des entrées et des sorties sont à peu près équilibrées depuis 2010.

La population professionnelle est principalement concentrée sur quelques régions : l’Ile de France (32,6 % des inscrits), Auvergne-Rhône-Alpes (12 %), Occitanie (10%), PACA (9%), Nouvelle-Aquitaine (8%), Grand-Est (6 %), Hauts-de-France (4%) Pays de la Loire (4%).

La population demeure majoritairement masculine, malgré une population féminine en croissance régulière : fin 2019, il y avait 30,7 % de femmes inscrites à l’Ordre (soit une augmentation de près de 15 points entre 2000 et 2019), mais elles sont 48,1 % parmi les architectes de moins de 34 ans et représentent la moitié des nouveaux inscrits à l'Ordre.

L’âge moyen des architectes est de 50,9 ans. En 2019, 10% des inscrits ont moins de 34 ans, 24% entre 35 et 44, 26% se situent dans la tranche des 45-54 ans, 26% également dans les 55-64 ans et 14 % ont plus de 65 ans. Les femmes sont en moyenne nettement plus jeunes puisque 31% ont moins de 40 ans, 65% moins de 50 et seulement 12,1% plus de 60 ans.

La France compte 43,3 architectes inscrits à l’Ordre pour 100 000 habitants en 2019, contre environ 82 en moyenne dans l’ensemble de l’Union européenne.

Les modes d'exercices


Si l’exercice individuel, à titre libéral, correspond au cœur de la profession, il est en net tassement :  43% des architectes inscrits en 2019 contre 64% en 2000. A l'inverse, sur la même période, la part des architectes associés passe de 20 % (en 2000) à 47 % (en 2019). On compte aussi (toujours en 2019) 3% de fonctionnaires et 3% de salariés.

On compte, en 2017, 10882 sociétés d’architecture contre 8445 en 2011, 7500 en 2009, 5890 en 2007 et 700 en 1983. Il s'agit en grande majorité de SARL (43%) ou de SARL à associé unique (19%) et d'EURL (14%). Parmi les autres types de sociétés, les SAS représentent 9%, les SASU 8% et les SELARL 3% des sociétés, en 2017.

L’activité des architectes


Pour 2019 (chiffres déclarés en 2020 à la MAF), le montant global des travaux déclarés par les architectes à la MAF s’élève à 57,44 Mds d’euros (en hausse de 3,5% par rapport à 2018). Ce montant correspond à une part de marché de 38,8% de l’ensemble du marché de la construction (en baisse de 0,4 points).

Le neuf représente 71,6% (-0,8) et l’entretien-réhabilitation 28,4% (+0,8).

La maîtrise d’ouvrage des architectes est privée à 72,6% (-1,3 par rapport à 2019) et publique à 27,4% (+1,3).

32,5% des travaux concernent des logements collectifs (-0,4) et 13,7% des logements individuels (stable). Les bureaux et commerces pèsent 15,9% des montants de travaux (+0,5), l’enseignement et la santé 12,4% (+0,2) et la culture et le tourisme 9,1% (+0,1).

L'Île-de-France concentre 26,6% du total des travaux (15,279 milliards €). Suivent, dans l’ordre décroissant de montants déclarés, les régions Auvergne-Rhône-Alpes (8,447 milliards €), Occitanie (5,096 milliards €), Nouvelle-Aquitaine (5,046 milliards €), PACA (4,907 milliards €), Hauts-de-France (3,289 milliards €), Pays de la Loire (3,062 milliards €), Bretagne (2,697 milliards €), Grand-Est (2,606 milliards €), Normandie (1,948 milliards €), Centre-val-de-Loire (1,368 milliards €), Bourgogne-Franche-Comté (1,338 milliards €), Corse (0,492 milliards €), et les DOM (1,651 milliards € cumulés). La part des montants de travaux déclarés par des architectes exerçant en société continue d'augmenter au détriment de celle des architectes exerçant en libéral : 79,1% contre 20,9%.

Les revenus des architectes :


En 2018, le revenu moyen des architectes était de 48 872 euros selon la CIPAV. Le revenu moyen des femmes (33 300 euros), s'il progresse, reste bien inférieur à celui des hommes (54 900 euros).

Le revenu médian n'est quant à lui que de 32 000 euros en 2018.

Selon l'ARAPL, les architectes exerçant en libéral ont un chiffre d'affaire moyen de 110 000 euros en 2018 (en baisse continue depuis 2008 où ce CA moyen s'élevait à 155 900 euros)

Les structures du secteur demeurent très atomisées : 80% des entreprises employeuses du secteur ont un effectif inférieur à 5 ETP (équivalent temps plein).

Tous les deux ans, le Conseil national de l’Ordre des architectes réalise, avec Archigraphie, un portrait à la fois démographique et économique de la profession d’architecte : https://www.architectes.org/sites/default/files/atoms/files/2020-12-09-archigraphie-2020-web.pdf

Vous trouverez églement les chiffres MAF (Mutuelle des Architectes Français) :
https://www.architectes.org/sites/default/files/atoms/files/les_chiffres_maf_2021.pdf

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs en savoir plus

Accepter