PRIX DE LA MUTUELLE DES ARCHITECTES FRANÇAIS 2020 / ACADÉMIE D'ARCHITECTURE

  • 248 Vues
  • 1 Likes
  • 0 Marque pages

ALP Studio

Paris (75)
7 réalisations
Voir le portfolio
Le projet Rénover
Bureaux / Tertiaire
2019
Seine-Maritime (76)
8000 m2
2000 € du m2
Budget standard
Prestations réalisées

SOUS-LES-HAUTS
Prix de la Mutuelle des Architectes Français
Meilleur diplôme de France 2020

L'ÉCOLE D'ART DE ROUEN À LA GRAND MARE

" L'École Supérieure d'Art et Design Le havre-Rouen a été transférée en 2014 depuis le centre historique de Rouen à la Grand'Mare, "zone sensible urbaine". Elle a pris place dans un ancien collège, qui a fait l'objet d'une reconversion. L'école fonctionne en autarcie par rapport au quartier, son déficit d'image est dû à son absence de visibilité. Elle se développe à travers une architecture standardisée en béton préfabriqué des années 68, sous la forme de 4 bâtiments épars, peu élevés. Un bâtiment central a été construit postérieurement pour relier ces 4 bâtiments initiaux.

Le projet et son programme résultent d'un diagnostic des besoins locaux - pour l'école et pour le quartier - après rencontre des différents acteurs ( sociaux, culturels, associatifs, et membres de l'école) : amphithéâtre, salle de conférence, espace d'exposition ouvert au public - espaces d'ateliers hybrides, modulables ( accueil de classes primaires, collège, sensibilisation aux pratiques artistiques ) salle de cinéma.

Le projet pose la question de son inscription dans la logique de renouvellement urbain initiée dans le quartier et celle du rapport à l'architecture existante. Il propose de détruire le bâtiment central et de répondre à la question du lien entre les bâtiment par l'investissement du sous-sol. Une architecture de nappe unificatrice vient accrocher les quatre bâtiments et abriter de nouveaux espaces. Les bâtiments existants émergent de la nappe, un dispositif de cloître fait le lien entre eux, les volumes linéaires rythmés par les menuiseries s'étirent en pied des bâtiments, les effets de transparence laissent deviner les expositions en cours.

Par le biais du creusement, le vide devient l'espace principal extérieur, orienté vers le ciel, visible. Traversant, il fait le lien entre les quatre bâtiments et avec le quartier. Ce creusement offre un nouveau point de vue sur l'environnement de l'école et sur les bâtiments en leur offrant un nouveau socle. Les vues en contre-plongée renouvellent la vision d'une architecture ainsi mise en scène. Démarche environnementale : en contraste avec le bâti existant, voiles porteurs sous dalle en pisé stabilisé (5% de ciment), énergie grise minimum, économie.

Le jury a apprécié l'interêt du programme qui va contribuer à créer des liens avec le quartier, soutenir l'évolution pédagogique de l'école, renforcer son image et donner aux artistes l'opportunité de s'exprimer à travers le vaste espace offert, enfin la réponse "juste" sans emphase respectueuse de l'architecture existante dès lors valorisée par le projet."

Le Prix de la MAF est décerné à Antoine Langle et Paul Legrand


NICOLE ROUX-LOUPIAC,
Présidente du jury des Prix des Jeunes Architectes de l'Académie d'Architecture

https://alp-studio.fr/2019/11/04/pfe/

https://www.architectes.org/actualites/prix-et-recompenses-2020-de-l-academie-d-architecture?fbclid=IwAR0xooYqNlNEw2NAnWv9zXIjoEL91mYx5uEywTj-k53d0MT9VNgQHONEqxs

Photos de la réalisation (4)

Perspective / Vue depuis la rue intérieur

Perspective / Vue depuis la rue intérieur
0 248

Perspective / Vue depuis le parc

Perspective / Vue depuis le parc
0 248

Plan masse

Plan masse
0 248

Maquette du projet

Maquette du projet, Béton + plexiglass dépoli + carton gris 120 x 90 cm
0 248

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies ou autres traceurs en savoir plus

Accepter